En forme de femme


8 Commentaires

Vous avez dit « plan »?

Je suis tourmentée depuis quelques jours par le problème du plan d’entraînement. J’en ai choisi un (celui de Jean-Yves Cloutier) et j’ai envie d’en faire un autre (celui que j’ai préparé avant de choisir celui de JYC). J’ai commencé le premier lundi et depuis, je ne fais que penser au deuxième.

À propos du plan de JYC, je me disais qu’il était bien balancé et qu’il avait fait ses preuves. De bonnes raisons pour l’adopter, malgré mes appréhensions. Mais si suivre un plan dont on est peu convaincu est dangereux, ignorer celui qui nous fait envie l’est peut-être encore davantage. J’ai décidé d’envoyer valser la raison, donc. J’ai décidé de dire adieu aux promesses de l’entraîneur expérimenté et de faire confiance à mon plan.

Choisir un plan d’entraînement, c’est adopter pour une période déterminée une nouvelle structure, qui vient se superposer à toutes les autres contraintes de la vie. Mieux vaut prendre le temps d’y réfléchir (ou engager un entraîneur personnel). Les critères de sélection sont si personnels qu’il est impossible de faire des généralisations; une chose est sûre, cependant: il faut examiner les plans et les comparer, puis il faut se demander si celui qu’on a dans la mire convient à notre forme actuelle, à notre horaire, à nos objectifs et à notre personalité, pour ainsi dire.

Je recommence donc demain avec mon plan de 15 semaines, qui me mènera au demi-marathon de Montréal. Je me sens en pleine forme, surtout après avoir passé cette excellente semaine:

… bien remplie avec 20 Km de course, 1h45 de yoga et 1h45 de musculation.

Parmi ces 20 Km de course, je compte la compétition d’aujourd’hui, le 5K de Rosemère en santé, que j’ai complété en 30 minutes 30 secondes en poussant le petit dans le Babyjogger. Je me compte chanceuse de pouvoir partager cette activité avec ma famille, dont le chef a fracassé les records avec une performance de 20 minutes 30 secondes. Je suis aussi heureuse de pouvoir y croiser des amis. J’ai fait la sieste, cet après-midi.

Dimanche est ma journée préférée.