En forme de femme

Pratiquer et communier contre la montre

6 Commentaires

Certains pensent qu’on entre dans la communauté des coureurs comme on entre en religion. Il faut bien avouer que le dieu Chronos fait la pluie et le beau temps parmi nous et que la longue course du dimanche est sacrée.

Il faut aussi dire qu’à l’occasion, on a le sentiment d’avoir perdu la foi.

On peut douter de soi, des commandements et des célébrations, on peut vouloir chercher un sens ou remettre en question celui qu’on avait élu, et on peut aussi avoir besoin de recul pour mesurer l’importance du culte.

Pour m’extraire du cul-de-sac vers lequel la rédaction de ma thèse m’avait conduite, j’ai reconfiguré mon horaire et minimisé les distractions durant quelques semaines. Certains changements ont porté fruit, d’autres semblent m’avoir privée d’habitudes chèrement acquises. L’entraînement, entre autres, a souffert. Il a d’abord stagné, il s’est ensuite engagé sur une pente descendante et finalement, je me suis retrouvée un matin à me demander, les yeux fixés sur mon plan d’entraînement, si j’avais encore envie de tout cela.

L’augmentation de mes heures de travail y est pour quelque chose, mais cette semaine, j’ai aussi compris que ma présence fantomatique sur DailyMile et ici même ne sert pas ma cause. Pratiquer ne me suffit plus, j’ai aussi besoin de communier.

Alors voilà, je brasse les cartes une nouvelle fois et je me remets au jeu.

Je sais depuis longtemps qu’en matière de sport, il vaut mieux agir que réfléchir, et c’est précisément pour cela qu’il est nécessaire à l’équilibre de mon quotidien.

Priez pour moi, pauvres pécheurs, car j’ai rendez-vous avec notre Dieu ce dimanche pour ma première compétition de la saison. Un 5K. Je vous raconterai tout, c’est promis.

Publicités

6 réflexions sur “Pratiquer et communier contre la montre

  1. J’allume quelques cierges pour pour ton 5 km !! Ça va bien aller, j’en suis sûr. Mais n’oublie pas que pendant la course… Dieu, … ben, c’est toi ! hahaha! Bonne chance. Raconte nous. 🙂
    –Cyrille

  2. Moi aussi, je compare souvent ma pratique de la course à pied à la religion. J’y trouve un côté spirituel. Pour moi, c’est une manière de m’élever spirituellement. Mais chacun le fait à son rythme, à sa façon aussi. C’est très personnel.

  3. Superbe analogie. Je te comprends, nous avons tous nos distractions professionnelles qui nous éloigne de la course. Bonne reprise.

  4. Et je serai là pour garder ton petit chou d’amour (Alby), sûrement que Brent te l’a dit….À dimanche matin 7 hres. Vous pourrez , toi et Brent aller courrir l’esprit tranquille!
    Momich xoxo

  5. Bien content d’avoir des nouvelles… Ce retour à la « compétition » rallumera peut-être la flamme? Bonne course dimanche!

  6. À Oka j’imagine… J’y serai aussi pour le 5km… Bonne course!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s