En forme de femme

Pratique-o-pratique

4 Commentaires

30.

Image via Wikipedia

J’aurai 30 ans dans moins d’un mois. Soyons honnêtes: je suis terrorisée. Je me sens comme une femme depuis un bon moment – depuis que je traîne avec moi des mouchoirs, plus précisément – et je crois bien me sentir comme un adulte – depuis que j’ai acheté de vrais meubles et que j’ai la responsabilité permanente d’un être humain. Mais… 30 ans? Il me semble que pour cela, je ne suis pas prête. Je n’ai pas eu assez de temps pour réfléchir, pour mettre les choses en place, pour accomplir ce que j’aurais voulu faire, pour devenir ce que j’aurais voulu être.

Ceux qui ont passé ce cap depuis plus ou moins longtemps auront un sourire indulgent à me lancer; peut-être me diront-ils que ce sont là des idées qu’on a, justement, avant 30 ans. Je suis encore jeune. C’est à 30 ans que les femmes sont belles. Toute la vie est devant moi. Rassurez-vous, je connais la chanson. L’ennui, c’est que ce qui me tourmente n’est pas tant ce qui s’en vient que ce que je laisse derrière. Faire la paix avec les chemins que j’ai choisis depuis que je suis en âge de m’orienter, me pardonner mes moins bons coups et me convaincre du destin heureux de mes meilleurs, accepter que cette vie est la seule que j’aurai et que toutes les autres qui s’inventent dans ma prolifique imagination n’auront pas lieu, voilà le défi.

J’ai un peu les blues, donc. C’est ce que me font les bilans. Je sais que le point de vue influence énormément l’issue de ces inventaires périodiques, alors j’essaie de me placer du côté lumineux et, surtout, j’accueille avec gratitude tout ce que me donnent généreusement les membres de ma famille et mes amis depuis quelques temps. Ma vie sociale n’a en effet été aussi active et distrayante depuis au moins 6 ans et, il faut le dire, je vis dans un cocon d’amour à la maison. Qu’ont à faire les chiffres dans tout cela? (Oh, ciel, si c’était si simple.)

Ces tourments intérieurs minent un peu mon organisation et mon sens de la vie pratique, ce qui me donne souvent l’impression d’être dépassée par les choses les plus banales (ou par les listes qui ne font que s’allonger). Je tâcherai donc, cette semaine, de maintenir une bonne discipline. La routine est chez nous un concept étranger, ce qui signifie qu’il est facile de se perdre dans les tâches et les horaires irréguliers. Un peu de structure devrait, je l’espère, m’éviter d’ajouter au reste du stress inutile.

Rendez-vous dans 24 jours: ce sera à mon tour de lancer des sourires indulgents aux effarouchés du 3-0.

Enhanced by Zemanta
Publicités

4 réflexions sur “Pratique-o-pratique

  1. Je te souhaite une belle trentaine! Je ne saurais ta rassurer sur tes angoisses pour ne pas l’avoir vécu mais je puis te certifier qu’avoir 30ans, c’est un pur bonheur! bonne continuité!

  2. Une bonne trentaine également. Ce sont de belles années qui t’attendent.

  3. Quelle superbe femme qui atteint la trentaine. Je suis en route pour le 80 et je me sens encore très bien. Alors, Tu as parcouru un chemin incroyable qui te prépare pour un avenir merveilleux. Tu as une progéniture merveilleuse et un conjoint aimant. Alors un peu de positivisme pour ta trentaine et soit heureuse.

    De ton grand-père Gilles qui t’admire énormément

  4. Dans moins d’un mois tu me rejoindras! Moi qui a franchit la barre de la trentaine il y a déjà plus de 2 mois! Ouf! (mais ça fait pas mal heureusement!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s