En forme de femme

Avant le jour J

16 Commentaires

À 5 jours du grand jour, je n’ai rien de très spirituel à partager ici. Rien que de la mécanique pratique. Alors voilà, pour ceux que ça peut intéresser.

Préparation physique

Le mot d’ordre : repos. Tous les spécialistes s’entendent sur le fait qu’aucune amélioration de la forme physique n’a lieu une semaine avant l’épreuve. Il est impossible d’en faire trop peu, semble-t-il. J’ai au programme trois sorties : 7 Km de course mardi, 4 Km de course jeudi et 3 Km de marche samedi. Il s’agira de maintenir une allure tranquille et de faire quelques courtes accélérations. Je maintiendrai ma pratique de yoga, mais en veillant à ce qu’elle soit légère et qu’elle ne dépasse pas 30 minutes par jour. Faire le plein de sommeil sera mon principal objectif.

Préparation alimentaire

Ici, les avis sont multiples, sauf peut-être sur la question de l’hydratation. Malheureusement, il s’agit justement d’un de mes points faibles. Mon expérience m’a toutefois appris que de noter ma consommation de liquides au quotidien m’aide à m’hydrater de manière plus régulière et plus abondante. Je sors donc mon calepin. Je ferai le plein de glucides la veille et l’avant-veille de la compétition, comme le suggère le nutritionniste Jonathan Fontaine. Vous pouvez lire ses conseils et ses explications ici. Le jour J, j’opte évidemment pour un déjeuner bien rodé  : tartines au beurre d’arachide, banane et café. Après diverses expérimentations, j’ai choisi les Sport Beans à l’orange pour me ravitailler durant la compétition.

Préparation logistique

Un changement de dernière minute a fait en sorte que j’ai dû réorganiser mon voyage à Ottawa. Le plus difficile a été de trouver un hôtel moins de 10 jours avant l’événement. J’ai eu de la chance : il restait une chambre en ville. Une. La bonne nouvelle est qu’il s’agit d’une chambre luxueuse dans un établissement chic et moderne. La mauvaise nouvelle est qu’il s’agit d’une chambre luxueuse dans un établissement chic et moderne. Le matelas gonflable dans un salon d’accueil n’était tout simplement pas une option la veille d’un demi-marathon, et puisque je serai seule, je tenais à réduire le stress lié au transport. Je me rendrai à Ottawa samedi vers midi pour récupérer ma trousse de coureur et j’ai l’intention d’aller au cinéma dans l’après-midi (repos des jambes, distraction de l’esprit). J’ai ensuite prévu un souper avec des membres de ma famille qui seront à Ottawa ce soir-là.

Préparation mentale

Mon objectif principal est de savourer l’accomplissement de 22 semaines d’entraînement. Pour ce qui est des chiffres (que je ne saurais trop négliger, tout de même), j’ai fixé trois objectifs :

  • 2h11 assurerait aux spectateurs présents ma célèbre danse de la joie.
  • Sous les 2h15 serait selon moi un juste reflet de ma préparation et de ma forme actuelle.
  • Sous les 2h38, finalement, battrait ma meilleure (ma seule!) performance au demi-marathon.

Les tests m’ont donné confiance et mon genou semble guéri; je vais donc viser une allure constante de 6′15″ par Km. Mais s’il faut ajuster, j’ajusterai.

Suivant les conseils de Bob Cooper  dans « It’s Taper Time », j’ai pensé aux situations qui pourraient déranger ma journée et à des solutions concrètes pour les affronter :

  • Difficulté à m’endormir la veille.  Je compte me payer le luxe d’une longue séance de respiration consciente après le souper. J’irai au lit plus tôt qu’à l’habitude, je réviserai mon journal d’entraînement (cela me permettra de revoir tout le travail accompli et de me donner confiance) et je lirai certainement quelques pages d’un roman.
  • Digestion. J’opterai pour des aliments sûrs dans les 24 heures précédant la compétition et je m’assurerai d’être suffisamment hydratée.
  •  Météo. Je n’ai sur ce facteur aucun pouvoir et c’est la raison pour laquelle c’est celui qui me fait le plus peur. Je veillerai à avoir avec moi les vêtements pour tous les scénarios et je ne pourrai que faire avec celui qui se présentera. Je me rassure en me disant que mon entraînement m’a fait courir dans la neige, sous la pluie, contre le vent et dans une humidité accablante. Je suis donc entraînée à tout. Il s’agira simplement d’ajuster mes objectifs et mon allure en fonction de ce qu’aura à offrir Dame Nature, le cas échéant.

Voilà pour la mécanique. Rendez-vous dimanche à Ottawa pour 21,1 Km.

Publicités

16 réflexions sur “Avant le jour J

  1. Tu-es-prête! Fonces et tout ira bien!!! :o)

  2. Quel plaisir de te lire!!! Rigolo et tout en logique!!! J’ai bien aimé lire les recommandations du nutritionniste, évidemment des choses que l’on sait déjà, mais les lire de la part d’un spécialiste de plus, ça vient confirmer qu’on ne se trompe pas. En plus, il parle davantage de quantité et ma foi, c’est aidant!!!
    Tu as planifié ta semaine d’une merveilleuse façon, tu seras prête jusqu’au bout des ongles!!!! Il n’y a pas de doute!!!

  3. Salut,
    C’est un beau billet. J’aime la partie où tu fais référence à ton journal d’entraînement. C’est comme cela qu’on epux voir qu’on a tout fait pour bien s’entraîner pour LA course.
    Bonne course.

  4. J’ai confiance pour toi moi aussi! Tu es plus que prête!!!
    Moi je vais courir le 10km et contrairement à toi je ne suis pas du tout prête :-S
    Je réalise que je n’aime pas courir lorsqu’il pleut et fait froid au printemps, que l’entraînement dans un rush au bureau (saison des impôts oblige) c’est très difficile et surtout, qu’une semaine avant l’évènement soigner une gastro familiale qui dure 7 jours… c’est vraiment pas l’idéal pour trouver du temps pour s’entraîner!
    Je vais donc sortir 2 ou 3 fois cette semaine avant samedi 18h (départ du 10km) et je vais courir mon 10km – advienne que pourra 😉

  5. Excellente préparation Sonia! M’étant blessée deux fois au cours de mon programme d’entraînement, j’avais comme arrêté de penser à me préparer pour la course. Finalement, je me sens très prête à faire un demi-marathon, alors te lire m’a fait du bien et m’aide à me mettre en mode préparation pour la course. Merci! 🙂
    Bonne chance dimanche!

  6. Je te comprends tellement. Il y a ce sentiment d’impuissance pendant cette dernière semaine car il n’y a plus grand chose à faire. Tu t’es bien préparée pour ton demi. Je te souhaite donc un bon séjour à Ottawa et une bonne course.

  7. Moi aussi je te trouve extrêmement bien préparée. J’aime ton objectif en 3 temps.

    Une très bonne course à toi Sonia.

  8. Je te la souhaite cette danse de la joie … peu importe ton chrono 🙂
    Go Sonia Go !!!!

  9. Bonne chance, et surtout, profites-en pleinement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s