En forme de femme

Méli-mélo du dimanche

2 Commentaires

À tous ceux qui ont pris le temps de commenter mon dernier billet sur les objectifs: merci. Chacun de ces commentaires a contribué d’une manière ou d’une autre à ma réflexion, soit en confortant ma légère tendance au zèle, soit en soutenant mon désir de faire de la course un catalyseur d’énergie positive avant tout. Merci, très sincèrement.

À force de viser le 29 mai depuis des mois, j’oublie presque qu’il y aura une vie après le demi marathon d’Ottawa. Cette semaine, j’ai pensé à cette vie un peu. Je sais déjà que je prendrai du repos pour guérir mon genou complètement. Je sais aussi que je serai du départ du 5 Km de Rosemère en santé pour une course familiale et tranquille. Durant l’été, je ne m’imposerai pas un plan rigide, mais j’irai plutôt au gré de mes humeurs et de mes envies. J’aimerais surtout consolider ma base d’endurance et ma force en général. Un autre plan devrait entrer en fonction en septembre pour une longue course à l’automne. Un demi marathon, sans doute, puisque je me suis promise de réserver le marathon pour l’an prochain. La thèse est la priorité; toute forme de distraction abusive (en particulier lorsqu’elle est gratifiante et excitante) doit être rejetée d’emblée. J’ai pensé à la Course du Parc National d’Oka, mais rien n’est encore décidé.

Le week-end a été agrémenté de quelques morceaux d’une tonne de chocolat délicieux et de bons moments en famille. Un des plus excitants était certainement la chasse aux oeufs avec notre fils de 2 ans. Il a rapidement compris le but du jeu et l’intérêt de la récompense. Il fallait l’entendre appeler les cocos, derrière la maison des grand-parents, c’était tout simplement craquant! Heureusement que les grand-parents ont été assez charmants pour limiter le nombre de cocos et miser sur les camions, jouets favoris du petit.

Mon corps m’a fait le cadeau d’une excellente semaine d’entraînement et en retour, je lui ai fourni tout le repos dont il avait besoin. Un juste échange, selon moi.

Cette semaine: 37 Km de course, 2h30 de musculation, 2h de yoga.

Enhanced by Zemanta
Publicités

2 réflexions sur “Méli-mélo du dimanche

  1. Je te trouve très sereine dans la façon de gérer tes entraînements et du même coup, ta vie. On lit beaucoup de maturité dans tes billets. J’aime bien ta dernière phrase où tu évoques un juste échange entre l’entraînement que tu offres à ton corps et le repos dont il a besoin. À ne pas négliger pour le garder en santé très longtemps

  2. Tellement jolie la photo ! 🙂
    Du repos pour un genou, il n’y a que cela qui guérit vraiment. C’est assez difficile de « ménager » un genou en courant. Il est toujours possible de garder la forme avec du vélo, si le genou le tolère mieux, ou de la natation… et quand même un peu de course de temps en temps, selon ce que le genou en pense ! Ce que le physio en pense, ça peut aussi être pas mal important…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s