En forme de femme

Des chiffres pour se ramener au plancher des vaches

6 Commentaires

En matière de nutrition et d’image personnelle, la raison n’est pas maître. On se demande comment les femmes anorexiques qui n’ont que la peau et les os peuvent penser qu’elles ont encore des kilos à perdre. C’est pourtant simple: l’image qui leur est renvoyée par le miroir est déformée, et le raisonnement n’a rien à voir dans tout ça.

Cette déformation n’est pas seulement l’affaire de celles et de ceux qui manifestent des comportements alimentaires extrêmes. C’est notre lot à toutes et à tous. Nous vivons dans une société qui voue un intouchable culte à la jeunesse, à la minceur et surtout au tout-cuit-dans-le-bec. La relation que nous entretenons avec la nourriture est profondément étrange et rien autour de nous ne semble contribuer à améliorer la situation.

On a l’impression, lorsqu’on choisit de vivre une vie active et d’avoir une alimentation équilibrée, d’avoir le monde entier contre nous. L’épicerie nous bombarde de produits franchement dégueulasses, les restaurants proposent trop peu d’alternatives nutritives et l’air du temps fait de la nourriture un ennemi ou une affaire d’hédonisme plutôt qu’un carburant, nécessaire au bon fonctionnement du corps et de l’esprit humains.

Si vous faites de l’exercice 6 fois par semaine, on chuchotera que vous êtes zélé. Si vous buvez un minimum de consommations alcoolisées, on croira que vous avez un problème d’alcool. Si vous faites le choix de vous soumettre de manière stricte à une alimentation équilibrée, on vous accusera d’extrémisme. Adopter des habitudes de vie durables pour une santé d’aujourd’hui et de demain est pratiquement à contre-courant.

La tendance est plutôt aux solutions-minute, qui donnent rapidement et avec un minimum d’efforts les résultats rêvés. Car rappelez-vous: le bikini est contre vous. Pour le mettre au plancher au plus vite, vous devrez faire des choses pourtant bien plus zélées et plus extrêmes que courir 6 fois par semaine et montrer peu de tolérance aux aliments transformés: vous bourrer d’aspartame, ne boire que des breuvages protéinés, banir les pâtes comme des criminelles, passer au bistouri, ou encore suivre un régime comme le populaire Défi Special K. Perdre 6 livres en 2 semaines, n’est-ce pas séduisant? Attention: ce n’est en fait qu’une vulgaire campagne de publicité.

Rendez-vous service et prenez le temps de lire cet article écrit par Emilie, qui montre enfin comment ces régimes sont non seulement scandaleux, mais franchement dangereux. Des chiffres qui vous ramèneront certainement au plancher des vaches, des chiffres qui vous donneront envie de croquer dans une pomme et d’aller faire une promenade.

Publicités

6 réflexions sur “Des chiffres pour se ramener au plancher des vaches

  1. T’as raison, et aussitôt que tu manges quelque chose qui n’est pas 100% santé, il y a quelqu’un là pour te dire que tu va engraisser!

  2. Si bien dit! En lisant je me disais, « ah, oui, j’aimerais citer ce passage », puis « et aussi ce passage », « et celui-là aussi »–en fait, je voudrais reproduire ton post en entier parce que le message est tellement claire et si bien articulé. Tu as un vrai don avec les mots et les phrases.

  3. J’ai lu ton billet durant les vacances… curieusement je réfléchissais à des sujets de blogue et l’alimentation est un de ces sujets que je ne sais pas trop par quel bout prendre… ton billet est « right on »… si tu me le permets j’y référerai dans un prochain billet…

    • Évidemment! C’est un sujet que je compte moi-même reprendre par d’autres bouts, et peut-être par le même. Il faut réfléchir à tout ça, il me semble que c’est indispensable.

      • Merci!

        C’est effectivement un sujet qui mérite réflexions et qui est trop souvent représenté par les extrêmes… peu de zones de gris…

        Je cherchais aujourd’hui les « greatest women runners » et suis tombé sur quelques sites destinés aux femmes coureurs (je n’aime pas coureuses)… le sujet du mois…comment perdre du poids! Si au moins c’était sur comment bien s’alimenter pour optimiser sa performance… pour améliorer sa santé…mais non… Misère!

        Au plaisir de lire tes réflexions!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s