En forme de femme

Lecture: Nutrition, sport et performance de M. Ledoux, N. Lacombe et G. St-Martin

9 Commentaires

La plupart des livres sur l’alimentation qu’on trouve aujourd’hui dans les librairies sont, mis à part les livres de recettes, des méthodes pour perdre du poids. Avec un peu de chance, votre libraire tient une ou deux études sur l’éthique alimentaire ou sur la médecine préventive par l’alimentation. Je sais que les librairies sont des entreprises et que l’amaigrissement vend, mais s’il est impossible de trouver dans une section « Alimentation » un seul livre dont la perte de poids n’est pas le sujet, je ne peux m’empêcher de penser que le message qu’on m’envoie est celui-ci : « Oubliez les protéines et les glucides, l’eau et le fer. Ils ne vous concernent pas. Contentez-vous de monter sur le pèse-personne pour savoir si votre diète a besoin d’un makeover, et suivez les instructions s’il y a lieu. » Misère.

Sur l’alimentation, pourtant, j’ai encore beaucoup à apprendre. Mon « savoir » est comme une courtepointe inachevée aux contours irréguliers : il est composé de petits morceaux de provenances diverses qui ne sont pas tous biens piqués. Cela me titille, puisque dans la plupart des domaines de la vie, j’aime comprendre. Heureusement que j’ai déniché, en novembre dernier – mais dans la section « Sport » de la librairie, qu’on se le dise – un ouvrage sur l’alimentation extraordinairement bien fait. Au Québec, en plus. Il s’agit de Nutrition, sport et performance de Marielle Ledoux, Nathalie Lacombe et Geneviève St-Martin.

Divisé en six chapitres, Nutrition, sport et performance se présente à la fois comme un ouvrage de vulgarisation des grands principes de la nutrition et comme un guide alimentaire pour les sportifs. Ce livre s’adresse donc d’abord à ceux qui pratiquent un sport et souhaitent mieux adapter leur alimentation à celui-ci. Inutile d’être un athlète d’élite pour bénéficier de l’enseignement des trois nutritionnistes; tous les drogués aux endorphines ne manqueront pas d’y trouver leur compte.

Dans le premier chapitre, qui couvre la moitié du livre, on apprend (enfin) le rôle des protéines, des glucides, des lipides, de l’eau, des fibres, des vitamines et des minéraux dans le bon fonctionnement de la machine humaine. Les auteurs décrivent comment les nutriments sont transportés, absorbés, digérés et transformés, le tout sans jargon et de manière concrète. Les explications, limpides et toujours pertinentes, sont illustrées et égayées par des tableaux, des photographies et une belle mise en page. En plus du contenu « théorique », ce chapitre nous apprend à calculer nos besoins énergétiques et nos besoins en liquides, à manger avant, pendant et après l’effort, à évaluer nos carences potentielles, à manœuvrer quelques changements alimentaires bénéfiques et surtout, surtout, à comprendre ce qui se passe quand on se nourrit.

Le deuxième chapitre propose une liste des aliments essentiels à conserver dans le garde-manger et dans le réfrigérateur, des conseils pour faire l’épicerie à petit prix et pour bien manger sur la route et au restaurant. Le troisième chapitre décrit les enjeux nutritionnels de différents sports et suggère des stratégies alimentaires pour les compétitions. Un guide de portions (chapitre quatre), différents plans alimentaires (chapitre cinq) et des recettes (chapitre six) complètent l’ouvrage.

J’ai trouvé cette lecture pertinente de la première à la dernière page. J’ai sauté certains paragraphes et même quelques pages lorsque les auteurs élaboraient en profondeur des aspects qui ont peu d’importance à mon niveau athlétique : jamais je n’aurai besoin de calculer au gramme près ma consommation quotidienne de protéines ni au millilitre près ma consommation de liquide en compétition. Je ne pense pas non plus ressentir un jour le besoin de suivre à la lettre les plans alimentaires présentés par les auteurs, mais j’ai trouvé instructif de les consulter et de les comparer. C’est la beauté de l’ouvrage, en quelque sorte, de s’adresser à des jeunes espoirs olympiques comme aux sportifs amateurs. Un livre de référence incontournable.

Marielle Ledoux, Nathalie Lacombe, Geneviève St-Martin, Nutrition, sport et performance, Vélo Québec Éditions, 2009, 283 p.

About these ads

9 réflexions sur “Lecture: Nutrition, sport et performance de M. Ledoux, N. Lacombe et G. St-Martin

  1. Je suis bien contente d’avoir ton avir sur ce livre. J’en ai entendu parlé quelques fois et c’était toujours avec des commentaires positifs. J’aime beaucoup apprendre à propos de la nutrition. J’ai même commencé un micro-programme sur l’alimentation et la nutrition à l’université, mais lorsqu’on prend un seul cours par session ça revient cher alors j’en ai seulement un de fait. Je pense bien me procurer ce livre!

    • Chouette, ce micro-programme! Je dis souvent que si tout était à refaire, je ferais probablement mes études en nutrition. Je trouve ça passionnant.

      • C’est fait, je l’ai acheté! Il est dans la poste et je devrais le recevoir demain. J’ai hâte de le lire!!

  2. Va falloir que je me le procure ! Merci de la référence.

  3. C’est un très bon livre et on me l’a recommandé depuis longtemps, mais j’ai trop fait de procrastination. Merci du rappel.

  4. Je me suis procuré ce livre l’été dernier et il m’a été très utile lors de ma préparation-marathon. Je l’ai lu avec énormément d’intérêt, enfin un ouvrage crédible sur le sujet. Moi je me suis lancée dans tous les calculs nécessaires afin de prendre les quantités de liquide et de glucides dont j’aurais besoin durant mon marathon, et j’avoue que ce fût un succès. Je referai assurément la même chose lors de mon prochain marathon ainsi que pour les très longues sorties.
    Tu as vraiment fait un très fidèle résumé du livre. Bravo Sonia!!

    • Comme toi certainement, j’ai beaucoup aimé l’angle "scientifique" de l’ouvrage. Enfin un livre qui explique les choses plutôt que de dire quoi faire simplement! Pour la préparation d’un marathon, j’avoue que je serais plus consciencieuse avec les quantités. Un peu comme je l’ai fait pendant P90X. (Me vois-tu de chez toi croiser les doigts pour NYC? Hi hi hi!)

  5. Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’est difficile de trouver un livre sur la nutrition et la diététique qui ne parle pas de régime.
    Je vais regarder si ce livre est disponible en France, car il me semble très intéressant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 42 autres abonnés